top of page
  • Photo du rédacteurRichard

MBSR : une douce mais radicale transformation

Dernière mise à jour : 10 avr.




J'ai toujours un problème dès qu'il s'agit de communiquer sur le programme MBSR et le "vendre".


Il est fréquent de le présenter comme une formation, ce qui est à la fois vrai, dans la mesure où l'on acquiert diverses techniques de méditation, mais aussi terriblement réducteur.


Certes, trente heures de séance en groupe, un manuel du participant, des méditations audio en mp3 et une pratique personnelle conseillée de quarante-cinq minutes par jour constituent un solide entraînement à la pleine conscience. Peu de formations sur huit semaines sont aussi rigoureusement construites, riches et intensives. Mais après?


Comme le dit Jon Kabat-Zinn, "Quand tout a été dit sur la Pleine Conscience, la vraie pratique c'est comment nous vivons nos vies."


Les pratiques formelles enseignées au cours du cycle sont des moyens, et des moyens puissants, mais pas des buts en elles-mêmes.


Ce que nous cherchons en apprenant et en pratiquant la pleine présence, c'est ce que tout être vivant cherche : être heureux et éviter de souffrir. Et ce au quotidien.





La pratique formelle est en ce sens au service de la vie, et ceci passe par toutes ces petites gouttes de pratique informelle dont nous l'arrosons aussi souvent que nous pouvons y penser. C'est pourquoi MBSR encourage inlassablement, et ce dès la première séance, à introduire de la présence dans les activités les plus banales : se brosser les dents, éplucher un fruit...


Et peu à peu, par capillarité, notre vie devient irriguée par la présence, comme une vaste méditation informelle.


Nous vivons de plus en plus pleinement chaque instant, qu'il soit heureux ou non, en sachant que tout est un flux qui s'écoule et qu'y être présent sans réticence ni avidité est le plus sûr moyen d'être vraiment là quand c'est agréable et quand c'est désagréable le traverser plus sereinement, sachant que ça ne durera pas éternellement.


Il s'agit donc bien plus que d'acquérir des compétences ou des techniques. Il s'agit d'opérer une douce mais radicale transformation de notre rapport à l'expérience de chaque instant, et par suite à notre existence toute entière.


Telle est la véritable "valeur ajoutée" du programme MBSR, si l'on veut veut absolument rester dans une logique de type "qu'est-ce que j'y gagne"?


Et paraphrasant le Renard du Petit Prince, nous pourrions dire "J'y gagne à cause de la couleur de chaque moment".


Cela vous intéresse, mais vous hésitez encore? Voici en quatre posts sur le blog les bonnes raisons de franchir le pas et de vous engager dans le programme MBSR.


80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentarze


bottom of page