• Richard

Le Zen Out, ou l'injonction au bonheur (humour)

Dernière mise à jour : 7 avr.

Après mon fort (trop?) sérieux dernier post sur le monde d'après, un peu d'humour et d'autodérision avec cet excellent sketch de Karim Duval.

Tout y est : l'injonction au bonheur, devenu un véritable marché, avec la multiplication des livres et des services supposés y mener, et cette "douce tyrannie" qui peut finalement mettre une pression supplémentaire sur tout le monde : le public, les instructeurs et coaches qui se sentiraient l'obligation de "faire" le bonheur des participants à leurs stages et formation. Je ne suis moi-même pas insensible à cela. Il m'arrive de me demander si je n'aurais pas pu faire "plus" ou "mieux" à l'issue d'une séance, d'un cycle. Et puis je me souviens que je ne suis qu'un semeur de graines de pleine conscience, mais que ce sont les participants qui vont les arroser, chacune et chacun à leur rythme et s'ils le veulent bien.


Le bonheur est-il donc obligatoire au point de voir apparaître en entreprise des CHO (Chief Happiness Officers), ou bien peut-on simplement accueillir d'un même front les hauts et bas de la vie tels qu'ils se présentent? Poser la question est sans doute donner la réponse...

Comme l'écrit malicieusement Jon Kabat-Zinn, on ne peut par empêcher la mer de faire des vagues, mais on peut apprendre à surfer... sans oublier d'en rire! Comme avec Karim :





28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout