top of page
  • Photo du rédacteurRichard

Sucre glace ou fleur de sel?

Les participants à mes cycles ou à mes séances en entreprise expriment très souvent la frustration de ne pas pratiquer assez en dehors des séances, que ce soit en termes de fréquence ou de durée.


Je les rassure alors en rappelant qu'il n'y a pas lieu de se juger ni de viser une quelconque performance, même si il faut reconnaître que le programme MBSR recommande 45mn de pratique quotidienne pendant le cycle. Mais nous savons que le rythme de la vie moderne ne facilite pas les choses.


C'est là que la pratique informelle est d'un secours incomparable. C'est vraiment l'une de mes marottes, j'aime rappeler à quel point quelques secondes de pleine présence disséminées ça et là dans la journée valent mieux que rien du tout.


J'irai même plus loin : si la pratique formelle, protégée, longue, cadrée en séance est importante pour acquérir la "mécanique" de la méditation, il me semble encore plus important de prendre ensuite l'habitude de "soupoudrer" la vie quotidienne de ces instants de pleine conscience.



Quoi que vous fassiez, vous pouvez vous arrêter un instant et vous demander si vous êtes vraiment là, complètement là, à ce que vous faites. Où est le corps? Que fait-il? Où est la tête, à quoi pense-t-elle? Où est le cœur, quelle émotion est présente? Que vous soyez en train d'éplucher les légumes, de faire la queue au self ou de boire un café, êtes-vous totalement présent?


C'est tout simple, mais d'une puissance insoupçonnée : cultiver le plus souvent possible cette présence complète et sans jugement à l'instant. Pensez au sucre glace si fin ou à la délicate fleur de sel, ou à tout autre épice ou mélange d'épices que vous appréciez particulièrement. Il suffit d'une pincée pour faire chanter les saveurs d'un plat, d'un dessert...


Soupoudrez donc l'instant présent d'une pincée de pleine conscience et savourez-le aussi pleinement que possible. Vous y prendrez goût progressivement car cela deviendra tout doucement de plus en plus fréquent et naturel.


Devenez ainsi des gourmets - et gourmands- de la vie.


Et si vous êtes en manque d'inspiration, visitez régulièrement cette page ou je regroupe des idées de pratiques informelles ou micropratiques simples à mettre en œuvre.


(Aparté : si la métaphore sucre ou sel vous paraît trop binaire, essayez le mélange du trappeur, un délice québécois sucré-salé à base de sel, sucre d'érable, poivre noir, ail, poivron rouge et coriandre. Délicieux sur un pavé de saumon grillé.)


Goûtez la vie, bon appétit !




31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Irimi

Comments


bottom of page