top of page
  • Photo du rédacteurRichard

Moi en mieux?

Dernière mise à jour : 14 sept. 2023

La rentrée est là , avec son cortège de papiers à remplir, de fournitures à acheter et de livres à couvrir pour les petits.

Pour les grands, c'est un nouveau trimestre qui s'ouvre, avec les premières réunions, les "kick-offs de rentrée" et aussi les réinscriptions aux activités sportives ou culturelles. La détente des vacances est bel et bien terminée, on "s'y remet", on "reprend le rythme".


Dans cette activité qui redémarre sur les chapeaux de roue, de nombreuses propositions arrivent pour nous aider à gérer tout cela, notamment dans le domaine dit du "développement personnel".


Toutes ont en commun de vous proposer de devenir "la meilleure version de vous-même" : plus calme, plus communicant, plus en forme, plus méthodique, en un mot plus performant.



Bref : Moi en mieux.




C'est sans doute séduisant, mais n'est-ce pas un peu comme la chirurgie esthétique ou la retouche d'images? La forme est là aujourd'hui, mais quid du fond et des réels bénéfices à long terme?

En tant qu'instructeur de méditation MBSR, je ne souhaite pas rentrer dans cette surenchère de promesses. J'ai du reste déjà expliqué ici pourquoi la méditation ne ressort pas à mon sens d'une démarche de développement personnel.


La méditation ne vous promettra pas de "devenir" meilleur que les autres, meilleur que vous n'êtes. Elle vous aidera simplement à révéler ce que vous êtes déjà et que vous ignorez peut-être. Elle vous aidera à le réaliser, à l'accepter et à entrer en amitié avec vous même pour naviguer plus sereinement dans le flot de la vie.


Il n'y est pas question de développer quoi que ce soit, car cela crée une tension entre ce que vous croyez devoir être et ce que vous êtes déjà et que vous repoussez peut-être sous les injonctions, externes comme internes, à être "plus ceci" ou "moins cela". A cet sujet, je vous propose d'essayer la méditation du temple intérieur parue juste avant les vacances.


Le secret de la méditation (si tant est qu'il existe!), c'est la présence pleine et sans réticence à ce qui est, tel que c'est, de tout notre être. Et du reste, plus je pratique et plus j'enseigne, et plus je préfère traduire "mindfulness" par "pleine présence" que "pleine conscience". Car il ne s'agit pas d'apprendre des connaissances supplémentaires pour "faire plus et mieux", et qui seront dans la plupart des cas aussi vite oubliées qu'acquises. Il s'agit de prendre le temps d'être là, simplement là, à ce qu'on est et à ce qu'on fait à cet instant.





C'est une proposition sans doute moins "vendeuse" , mais elle a le mérite d'être sincère, et dans le cas de MBSR, à la fois l'héritage d'une pratique multiséculaire qui aurait sans doute disparu depuis longtemps si elle ne fonctionnait pas, et dont les neurosciences constatent les effets, recensés dans de multiples études en nombre sans cesse croissant. Et à long terme, cette pratique très simple dans son principe se révèle profondément transformatrice. (Aïe, ça sonne comme une promesse😉)

Et donc, comme une célèbre chanson, j'ai envie de dire "Voila, voilà, voilà ce qu'est la méditation". Une pratique modeste, tout sauf bling-bling, comme une pousse d'arbre qui sort de terre, au début frêle et discrète, mais qui peut si l'on en prend soin régulièrement devenir un arbre majestueux, solidement enraciné.


Cest tout ce que je peux vous proposer. Promouvoir la méditation comme autre chose qu'un chemin vers la présence incarnée serait à mon sens au mieux illusoire, au pire malhonnête.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page